Abonnez-vous vite à notre newsletter !


Dossier : Je peins … Pourquoi pas vous ?

Rencontre avec Sacha, artiste peintre

Tentez l’expérience de la peinture

je-peins_apprendre-à-peindreVous aviez un rêve … peindre. Mais, par manque de temps ou tout autre raison, vous avez repoussé cette envie, jusqu’à la laisser aux oubliettes. Pourquoi ne pas tenter l’expérience aujourd’hui ?

Dans ce dossier, Créa-magazine vous invite à concrétiser votre rêve mais aussi à comprendre les motivations des artistes, la naissance de leur vocation à travers des témoignages et des rencontres. Reprenez donc votre pinceau et replongez dans la plus délicieuse des passions : la peinture.

Pourquoi je peins ? s’interrogent de nombreux artistes amateurs et confirmés.  Certains disent qu’ils ont besoin de créer pour vivre et s’exprimer librement … D’autres répondent qu’ils ont toujours voulu dessiner,  pratiquer la peinture, dès l’enfance.

Plus généralement, au début, on peint par envie, pour occuper ses loisirs… ou parce qu’on souhaite mettre des couleurs dans sa vie. Des couleurs fraîches et agréables qu’on étale sur une toile vierge, prête à accueillir nos propres émotions comme si cet écran immaculé était le seul récepteur de nos sensations.

Ensuite, on crée véritablement, on se dépasse, on enchaîne les toiles. Un tableau à peine achevé, donne déjà naissance au suivant… et on devient accroc à cette drogue délicieuse !

Si la peinture sert à s’exprimer, elle peut être aussi une façon de trouver la paix intérieure, une forme de sérénité naturelle..  Aussi avons-nous besoin très rapidement d’exposer nos réalisations ou de les offrir à ceux qu’on aime.

On est tous créatifs sans le savoir …

Avez vous déjà tenté d’exprimer vos émotions avec de la couleur ?

C’est une expérience unique qui ouvre parfois la voie aux vocations artistiques ou plus généralement à un vrai sens créatif. Si le talent vient par le travail et l’expérience, la créativité reste personnelle est bien souvent en lien avec le vécu .

Les activités artistiques sont accessibles à tous. De nombreux magasins spécialisés dans les beaux arts ou les loisirs créatifs ouvrent désormais de larges rayons à toute personne qui souhaiterait s’initier à la peinture. Aussi, n’hésitez pas à découvrir ses magasins. Prenez votre temps, laissez -vous guider par des professionnels et choisissez les couleurs que vous aimez.

Utilisez dans un premier temps l’acrylique, vous passerez à la peinture à l’huile si vous le souhaitez avec la pratique. Vous n’êtes pas obligés d’acheter une toile, vous pouvez d’abord vous essayer sur un carton toilé. Mais ne tardez pas à utiliser un grand châssis et à vous obliger à accrocher vos œuvres chez vous, vous allez ainsi entrer dans une dynamique de réussite … c’est instinctif !

Lorsque le stade de « j’essaie toute seule d’abord » est dépassé …

Comment s’initier à la peinture ?

Lorsque le stade de « j’essaie toute seule d’abord » est dépassé, on peut envisager des’inscrire dans une association ou à des stages privés pour prendre des cours collectifs. L’avantage est que l’on progresse rapidement en regardant aussi les autres, en partageant ses idées et les conseils. Bien souvent, l’association vous donne l’occasion d’exposer vos travaux, ce qui est gratifiant et source de motivation.Il est également possible de prendre des cours particuliers. Le professeur sera à votre écoute et vous apportera exactement ce que vous souhaitez en fonction de votre niveau.

Créa est allé à la rencontre de Sacha, artiste peintre reconnue aussi sous le nom de Chantal Herbaux.

Elle organise régulièrement dans son atelier Arrageois des stages destinés aux peintres de tous niveaux, débutants et confirmés .

sacha_chantal_herbaux_artiste_peintre

Sacha, ou Chantal Herbaux, artiste peintre done des cours de peinture
dans son atelier à Croisilles près d’Arras

Sacha : « La phrase que j’entends le plus souvent lorsque l’on vient visiter mon atelier c’est   » Je n’arriverai jamais à faire cela, je ne sais même pas tenir un crayon … ». Cette idée de penser que savoir peindre est un don donné à la naissance est en grande partie fausse !

Peindre et dessiner s’apprend, il y a des méthodes, des astuces à connaître. Tout le monde peut réaliser de jolies choses, à condition d’être « guidé ». Pour moi, le plus important lorsque l’on veut peindre c’est l’envie, la volonté : la création c’est avant tout un travail de patience (et de passion !) et si on « laisse tomber » à la première occasion, autant ne pas commencer.

 Lorsque l’on regarde l’œuvre d’un peintre, on pense souvent qu’elle a été réalisée d’un seul jet, mais en réalité, derrière cette apparence, il y a souvent plusieurs versions qui n’ont pas abouties , on appelle cela « les repentirs », on les aperçoit lorsque l’on passe la toile sous les rayons X.
 Même nos grands maîtres ont transpiré devant leur chevalet, et leur détermination a rendu leurs œuvres intemporels pour notre plus grand plaisir.

Le don et le talent constituent «la cerise sur le gâteau» et transforment un beau tableau en chef d’œuvre. »

Comment s’initier à la peinture ? Quels conseils donneriez-vous à un débutant ?

Sacha  : « Tout d’abord, il faut déterminer ce que l’on aime en peinture : regarder le travail des grands peintres et choisir parmi eux, nos favoris. Cela permet de faire un premier tri (aimez-vous le style de Renoir, Dali, Van Gogh, Modigliani ou  ?…).

Ensuite il y a 2 possibilités. Soit vous essayez de copier une œuvre « facile » pour commencer puis vous allez en augmentant les difficultés. Soit vous suivez les conseils d’un peintre professionnel lors d’un stage de peinture. La première possibilité demande du temps et de la détermination, car elle suppose des recherches, des expériences, des tests, d’ accepter aussi le fait de se tromper, de recommencer… Finalement, on perd beaucoup de temps et de matériel !

La solution du stage de peinture est de loin préférable, car elle vous fait gagner du temps donc de l’argent. Vous atteignez ainsi plus rapidement votre objectif sans « gâchi » de matériel. »

 Pouvez-vous nous parler de vos stages ?

 « Cela commence souvent par une visite de mon atelier.  La personne qui souhaite apprendre la peinture me parle de ses goûts, de ses difficultés, de ses attentes.

 En fonction de cela, je réunis les personnes qui ont le même profile (souvent débutant). Cela permet à chacun de se sentir à l’aise et sans complexe vis-à-vis des autres. Je limite le nombre des participants à 5 ou 6 par stage afin de bien encadrer le groupe en donnant aussi des conseils personnalisés.
 Je peux ainsi faire bénéficier mes élèves des mes 10 années d’expérience de la pratique de la peinture.
 Les stages se déroulent toujours dans une ambiance détendue et conviviale, car tout le monde est motivé et animé par la même passion. »
eleve_cours_peinture
 Elève en cours (Atelier de Sacha mai 2010)

 Sacha ou Chantal Herbaux ? Pouvez-vous nous retracer votre parcours ?

Sacha  « Lorsque j’écoute mes élèves, je revois mon passé : les mêmes envies, les mêmes questions, les mêmes difficultés pour se lancer.

Moi aussi, enfant, j’ai été submergée d’admiration devant le travail de ces maîtres qui nous faisaient voir le monde à travers leurs yeux d’artistes.

Mais à cette époque, et surtout dans le milieu modeste dont je suis issue, la peinture était considérée comme un simple passe temps ; pas questions d’entreprendre des études d’art … Je me souviens encore des paroles du conseiller d’orientation  :  » La peinture ? quelle drôle d’idée … ce n’est pas un métier ! « . 

 Ma vie s’est donc déroulée ensuite de manière classique : un métier, une famille (deux adorables filles), mais cette attirance pour l’art ne s’est jamais éteinte malgré les difficultés et le temps qui passe.
 Et puis, un beau jour, mes filles ont pris leur envole … J’ai alors décidé, qu’il était temps de penser à moi et à ma passion. Plus déterminée que jamais, je me suis lancée.
 D’abord, modestement, sur le coin d’un bureau, puis, le bureau ne suffisant plus, j’ai envahi la pièce tout entière, et la pièce devenue trop petite … j’ai aménagé  mon atelier!

Parallèlement à mon travail en solo, j’ai entrepris des études d’histoire de L’art car je considérais qu’il fallait connaître le passé pour pouvoir inventer l’avenir.

Quelques stages dans des ateliers d’artistes de la région m’ont permis d’évoluer plus rapidement .

Après 7 ans de recherches techniques et stylistiques, je pense maintenant posséder un style qui m’est propre. Sacha, mon pseudo d’artiste et devenue peu à peu Chantal Herbaux.

L’une de mes toiles, « La femme chat », vient de remporter le « Prix des Peintres » au concours ROSATI 2010 à ARRAS.

Pour contacter Sacha  >> La joindre par mail

Visite de l’atelier de Croisilles sur rendez-vous au 06 20 35 16 43

ATELIER d’ART Chantal Herbaux
15 rue d’ARRAS, Croisilles 62128

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *