Abonnez-vous vite à notre newsletter !


Aline’s fashion : créatrice d’accessoires de mode en fausse fourrure

Chapkas, bandeaux, tours de cou, écharpes et bien d’autres …

Rencontre avec Aline Nivesse, styliste formée à Esmod

C’est dans son atelier en plein coeur de Lille qu’Aline Nivesse, créatrice de la marque Aline’s fashion nous reçoit pour nous parler de sa collection d’accessoires de mode en fausse fourrure.

aline_fashion_portrait

Une styliste engagée dans la défense et les droits des animaux

Chics, tendances et d’une qualité exceptionnelle, les créations de cette styliste formée à Esmod à Roubaix se démarquent par leur douceur et leur ressemblance à la véritable fourrure animale. C’est à s’y tromper !

Seulement, Aline revendique son engagement envers la défense et les droits des animaux et on ne peut que s’incliner devant la parfaite imitation de la fourrure.

Ainsi, chapkas, bandeaux, tours de cou, écharpes et bien d’autres accessoires incontournables en hiver trônent ça et là autour de sa machine à coudre ! Ils sont de tous les styles et de tous les coloris, allant du fauve au gris en passant par le blanc et le noir.

Ils couvrent toutes les têtes, entourent tous les cous qu’ils soient larges ou fins…  C’est un véritable bonheur de les essayer un par un.

aline_collection_1
aline_collection_2

 

Aline :  » Le choix de travailler cette matière un peu particulière s’est fait au cours de mes études de stylisme. Ma toute première collection présentée à l’école s’appelait d’ailleurs « Animals » et j’ai voulu rapidement me positionner sur ce créneau qui était en lien avec mes valeurs. J’ai alors créé ma propre marque, Aline’s fashion.

 Créa : Un défi de taille car la fausse fourrure n’a pas toujours été en vogue …

Aline : Oui, mais c’est là tout le travail créatif ! Il me fallait concevoir une gamme ultra-féminine pour des clientes urbaines, branchées et très élégantes. C’est pourquoi, j’ai élargi ma collection avec d’autres accessoires comme les manchettes, sacs, gants et bijoux.

Par ailleurs, mes produits font passer un message et touchent aussi les militantes pour la protection des animaux

Voir ses créations

Créa : Comment se déroule la fabrication d’une chapka ?

Aline : Tout commence par la matière première ! Il faut pouvoir se fournir auprès de connaisseurs qui vendent de la fausse fourrure de qualité. Rien qu’au toucher on peut déjà faire la différence avec ce qui est bas de gamme. Ensuite, c’est un croquis, puis l’assemblage dans mon atelier de couture. J’aime me sentir libre dans la création pour confectionner des pièces qui me ressemblent. Je fais du sur mesure et chaque modèle est unique.

Pour le tour de tête, les dimensions sont relativement standards et il est rare que mes clientes ne trouvent pas leur bonheur dans le stock à disposition. Sinon, il convient de mesurer son tour de tête et je crée en fonction de la morphologie, bien évidemment. »

40e0b276c1

Aline Nivesse, dans son atelier de couture

 » Il faut pouvoir se fournir auprès de connaisseurs qui vendent de la fausse fourrure de qualité. Rien qu’au toucher on peut déjà faire la différence avec ce qui est bas de gamme. »

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *